Nos publications

L’Unaf publie une étude d’impact sur Lire et faire lire

L’Unaf publie une étude d’impact sur Lire et faire lire


L’Unaf publie une étude d’impact sur Lire et faire lire


"Lire et faire lire", dispositif créé par l’Unaf et la Ligue de l’enseignement il y a 22 ans, est porté à ce jour par plus d’une cinquantaine d’Udaf aux côtés de 100 Fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement. En 2019, compte tenu de notre fort investissement dans l’action Lire et faire lire, nous avons souhaité confier au cabinet Kimso une étude d’impact sur "Lire et faire lire". De mars 2020 à mai 2022, le cabinet a mené une évaluation d’impact social des séances de lecture organisées par Lire et faire lire afin de comprendre en quoi le plaisir de la lecture suscité et encouragé lors des séances contribue à faire de l’enfant un lecteur sur la durée.

De mars 2020 à mai 2022, le cabinet spécialisé en évaluation d’impact social a mené une évaluation d’impact social des séances de lecture organisées par Lire et faire lire afin de comprendre en quoi le plaisir de la lecture suscité et encouragé lors des séances contribue à faire de l’enfant un lecteur sur la durée.

Les principaux résultats :

94% des enfants passent un bon moment et aiment les séances de Lire et faire lire,
98% apprécient la manière de lire des bénévoles,
83% souhaitent de nouvelles séances,
67% déclarent lire de plus en plus souvent,
48% déclarent apprendre de nouveaux mots.


L’étude réalisée par Kimso montre l’impact important de « Lire et faire lire » auprès des enfants : sa promesse de développer le plaisir de lire chez les enfants est tenue, avec tout ce qu’apporte la lecture d’accès à la culture, de développement de l’imaginaire, … La dimension intergénérationnelle de l’action est aussi valorisée.

Pour l’Unaf et pour les Udaf, cette étude d’impact montre que l’on peut à la fois :

Soutenir l’action Lire et faire lire telle qu’elle existe aujourd’hui, en allant si possible davantage vers des publics éloignés du livre (familles vulnérables suivies par les Udaf notamment) et en « ouvrant » un peu le cadre des séances de lecture : choix des livres par les enfants, discussion avec les enfants à la fin de la lecture… La formation des bénévoles reste, par ailleurs, un point important pour lequel il est nécessaire d’être vigilant afin de garantir une continuité de la qualité de l’action.

Au vu des bons résultats de cette étude d’impact, qui ne pourront que conforter l’engagement déjà fort des Udaf dans cette action, l’action « Lire et faire lire » a par ailleurs toute sa place dans la convention d’objectifs car elle comporte de multiples dimensions éducatives et familiales, au cœur des missions de l’Unaf et de son réseau.

Développer la lecture aux enfants dans les familles, et ceci dès la petite enfance.

Pour l’action « Lire et faire lire », des liens avec les parents sont à créer dès que possible dans les diverses structures : crèches, écoles primaires.

Du côté de l’Unaf, nous envisageons de développer une action de soutien à la parentalité auprès des parents sur la lecture aux enfants, dans le cadre de l’action « Développer et animer des ateliers de soutien à la parentalité » (puisque l’étude montre que seule la moitié des enfants ont des parents qui leur lisent des histoires).

Lire et faire lire infographie : TELECHARGER